Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content

Europe contre le cancer : plusieurs ministres de la santé se rencontrent

L’occasion pour une association de défense de la cigarette électronique de rappeler que sans le vapotage, la lutte contre le tabagisme est vouée à l’échec.

Après l’IEVA, la World Vapers’ Alliance réagit

Le mois dernier, la Commission européenne dévoilait son plan de lutte contre le cancer. Un document qui faisait largement réagir de par la véritable absence de volonté européenne de considérer la cigarette électronique comme un moyen de réduire le tabagisme, et donc le nombre de cancers sur le continent. Alors que l’Independant european vape alliance (IEVA) déclarait à cette occasion que la commission faisait « fausse route », c’était aujourd’hui au tour de la World Vapers’ Alliance (WVA) de s’exprimer.

À travers une lettre ouverte, l’association de défense de la vape a souhaité interpeler les ministres de la santé européens entre lesquels une rencontre était prévue aujourd’hui afin de discuter de la COVID-19, mais également du plan de lutte contre le cancer.

Dans celle-ci, l’organisation indique que le plan  ne tient pas suffisamment compte du tabac et des cancers liés au tabagisme  et « ferme la porte aux fumeurs qui tentent d’arrêter de fumer en utilisant de nouveaux produits du tabac, notamment le vapotage, en privilégiant l’abstentionnisme à la réduction des risques ».

Pour elle, traiter les produits de la vape d’une manière similaire aux produits du tabac serait une politique « malavisée et dangereuse ».

C’est dans ce cadre que la WVA demande aux ministres de s’opposer à la version actuelle du plan de lutte contre le cancer qui, dans l’état, aurait des « conséquences catastrophiques pour la santé publique ».

« Sans le vapotage, la lutte contre le cancer dû au tabagisme est vouée à l’échec », conclut l’association.

Originally published here